accueil
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
Previous Next

Le gouvernement déclare sa flamme à Easy Jet
.
 
Dans la société et au travail, faisons barrage au FN !

fnLes résultats du premier tour des élections municipales ouvrent la possibilité que des villes basculent dans l'escarcelle du Front National. Cette hypothèse est dangereuse ! Ce parti ne cesse de dresser les citoyens les uns contre les autres alors que nous avons au contraire besoin d'union et de rassemblement. Il répand la haine de l'autre en stigmatisant des minorités dans la population, les discrimine en raison de leur origine, de leur religion, ou de leur orientation sexuelle ; il stigmatise les fonctionnaires, les chômeurs, les précaires... Face à des problèmes d'ampleur (la crise sociale, le chômage, l'exclusion, le logement), le FN « propose » des solutions populistes et inefficaces mais refuse de s'attaquer questions majeures pour permettre de favoriser l'emploi et de répartir plus justement les richesses créées par le travail des salariés.

Lire le tract
 
Résultat des élections au Conseil d'Administration

resultatca

 

La CGT confortée par les salarié(e)s en tant que 1er syndicat du Groupe !


Le premier tour des élections au Conseil d’Administration du Groupe Air France vient de s’achever sur le résultat suivant :

 

Lire le tract
 
La CGT aux côtés des salariés , intensifie la lutte contre le Plan d'austérité à Air France


.
 
Le gouvernement socialiste assume son cap libéral… et déclare sa flamme à EasyJet

easyjobDepuis le lancement du plan Transform'2015, la CGT attire l'attention du gouvernement sur le contexte difficile dans lequel évolue Air France. Prise en étau entre les compagnies lowcost et les compagnies du Golfe, Air France sacrifie l'emploi au bénéfice de la sous-traitance, amorçant ainsi sa politique à bas coûts sans oser la revendiquer. Nous avons cherché à rencontrer le ministre des Transports, Frédéric CUVILLIER, et le ministre du redressement productif, Arnaud MONTEBOURG. Peine perdue, ceux-ci jouent les inaccessibles en refusant pour l'heure de donner suite à notre demande de tenue d'Assises du Transport Aérien rassemblant tous les acteurs (gouvernement, collectivités, organisations patronales, organisations syndicales). Le gouvernement Sarkozy n'a pas défendu son transport aérien national, offrant des créneaux de vols supplémentaires à Emirates (à CDG) au profit de commandes d'Airbus et de juteux contrats pour les entreprises du CAC 40 dont Areva. À 3 mois de la fin de son mandat, ce gouvernement avait subitement légiféré pour imposer la loi Diard, restreignant ainsi l'exercice du droit de grève des salariés de l'aérien.

Lire le tract
 
Contre vents et marées, la CGT a redressé le CCE

ventLes résultats des élections professionnelles de mars et novembre 2011 ont placé la CGT Air France premier syndicat de l'entreprise. C'est donc en toute logique qu'elle s'est proposée de tenir les rênes du CCE, tout en invitant les autres Organisations Syndicales sans exception à participer à la constitution du bureau. Malheureusement aucune organisation syndicale, excepté FO pendant 2 ans*, n'a eu l'envie ou le courage de se confronter à la situation extrêmement préoccupante et aux décisions difficiles qu'il fallait prendre pour redresser le CCE. La CGT a néanmoins décidé d'assumer ses responsabilités. Pour le CCE, 2012 et 2013 auront été deux années où rien ne lui aura été épargné : appel à un mandataire AD'HOC, placement en procédure de sauvegarde du CCE et pour finir placement en redressement judiciaire. Tous les obstacles rencontrés auront été savamment mis en place pour que la CGT échoue dans sa mobilisation pour sauver le CCE.

Lire le tract
 
La CGT intensifie la lutte pour sauvegarder l'emploi Air France
Lire le tract
 
LOI DIARD : AIR FRANCE N'EST PAS AU-DESSUS… La justice condamne l’entreprise

droitdecrevePar ordonnance de référé rendue le 07 mars 2014 par le Conseil des Prud'hommes de Martigues, le juge départiteur a pleinement donné raison à la CGT et a logiquement condamné Air France à payer le salaire des grévistes avec qui nous avions lancé une procédure, pour les périodes excédant les heures de grèves des appels à la grève de la CGT. La direction Air France ne s’est pas contentée de retirer des fiches de paie les heures de grève réellement effectuées, mais la totalité de la vacation sous prétexte que les salariés n’avaient pas renseigné sur leur déclaration d’intention de grève les heures précises de leur arrêt de travail.

 

Lire le tract
 
Mardi 18 mars 2014 - Journée de mobilisation interprofessionnelle

POINGS_LEVESLe 18 mars prochain sera une nouvelle journée d’action pour tous les salariés, tous les privés d’emplois et tous les retraités de France, dans tout le territoire. ace à la situation sociale vécue par les salariés du privé et du public, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires ont décidé de lancer un appel à la mobilisation pour résister à la destruction massive de nos emplois et pour que nos salaires soient enfin revalorisés. La CGT Air France s’inscrit pleinement dans cette démarche mobilisatrice d’autant que la réalité de notre entreprise correspond à cette détérioration sans précédent de nos conditions de travail, de nos salaires avec, en prime, une destruction des emplois et des charges de travail toujours plus importantes.

Lire le tract
 
Résultats Annuels du Groupe AF/KLM : Une présentation pour faire grimper l’action et faire taire les revendications...

prsentationLe Groupe Air France (Air France et ses filiales) vient de publier ses résultats annuels 2013. Ces derniers confirment clairement la politique de nos dirigeants, à savoir se refaire une santé sur le dos des salariés. L'objectif est de présenter une compagnie en ordre de marche en 2015 apte à distribuer des dividendes.

L'an dernier, la direction du Groupe AF-KL avait refusé d'extraire les résultats du Groupe Air France. Cette année, elle communique largement sur ceux-ci pour vanter « l'effet Transform » et la politique d'austérité appliquée aux salariés. Une fois de plus, le ton employé par la direction de la holding ainsi que par celle d'Air France diffère selon l'interlocuteur. Envers les salariés, il convient de maintenir la pression en tentant d'expliquer que l'entreprise est sur la bonne voie mais qu'elle reste très malade. Envers les investisseurs et la presse économique, le discours est beaucoup plus rassurant sur la capacité d'Air France à redevenir rapidement profitable. .../...

Lire le tract
 
Droit des femmes

313837_598914443471284_11332348_n

Lire le tract
 
Le 18 mars mobilisons-nous !
18mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, proposent aux salariés de se mobiliser massivement le mardi 18 mars. En effet, la situation économique est particulièrement préoccupante : ce sont les salariés, les retraités qui font les frais de la politique du gouvernement. Cette politiqe se traduit par des «cadeaux » fi nanciers pour les grandes entreprises, au détriment des salaires, de la protection sociale, de l’emploi. C’est insupportable !

Depuis 6 mois que l’ANI (Accord sur la sécurisation de l’emploi) a été signé et transformé en loi dite «Loi de Sécurisation de l’Emploi», le chômage et la précarité ne font que progresser.

Lire le tract
 
Imposons la Justice sociale

6fevrierLe pouvoir actuel est plus attentif aux revendications du MEDEF qu’aux revendications des salariés ! Les mesures gouvernementales mises en oeuvre ne sont que cadeaux aux grands patrons et actionnaires alors que la situation des salariés, des retraités et privés d’emplois s’aggrave. La parution des chiffres du chômage du mois de novembre 2013 démontre l’échec de la politique du gouvernement. Car, le nombre de demandeurs d’emplois augmente de façon sensible contrairement aux promesses du candidat Hollande…
Les politiques d’austérité imposées aux services publics, le refus de favoriser la consommation par l’augmentation des salaires et pensions ou encore le nouveau cadeau de 20 milliards d’euros fait aux entreprises et aux actionnaires au travers du Crédit d’impôt compétitivité emploi, fi nancé par la hausse de la TVA au 1er janvier 2014 n’ont fait qu’empirer la situation.

Lire le tract
 
Grande consultation auprès des adhérents

avisPourquoi ? C’est pour vous l’occasion d’exprimer vos attentes, vos besoins, vos satisfactions ou vos insatisfactions à l’égard de votre syndicat, la CGT. Un moyen pour les organisations de la CGT d’apprécier avec vous ce qu’il convient de conforter ou de faire bouger dans la CGT pour que vous puissiez y prendre toute votre place. Cette enquête a également pour objectif de vérifier avec vous l’accessibilité et la qualité des informations CGT à travers sa presse, sa communication, son site Web. Elle se déroulera du 6 au 19 Janvier 2014. Elle garantit l’anonymat et la confidentialité des réponses.


www.consultationcgt.fr


Nous diffuserons les résultats dans votre journal « Ensemble ». Et maintenant, à vos ordis !

Lire la suite...
 
Elections prud’homales 2015 Une exigence forte pour la démocratie sociale

prudhommesLes échanges avec le ministre du Travail sur la question des élections prud'homales et notamment le courrier de Michel Sapin adressé à Thierry Lepaon, secrétaire CGT donnent à penser que le gouvernement envisage de mettre un terme à l'élection des conseillers de la justice du travail par les salariés pour lui subsituer une désignation des conseillers prud'hommes, notamment basée sur la nouvelle représentativité. Cette représentativitée a été conçue pour lever toute contestation dans les négociations au niveau des entreprises, des branches professionelles et au plan national interprofessionel.


Lire le tract

 
INSEE : Enquête sur le salaires

insee

 

Dans son enquête sur les salaires, l'Insee vient confirmer l'analyse de la CGT. Les salaires font du sur place avec une augmentation de 0,2% en euros constants. Il s'agit là du plus mauvais résultat depuis 2004, selon cette étude de l'Insee publiée aujourd'hui. Le SMIC horaire est également attaqué, puisqu' il diminue de 0,3 %en euros constants. Loin de relancer la croissance et l'emploi, la politique de baisse des salaires, de précarité, a contribué à baisser le pouvoir d'achat, la consommation et la croissance et donc à baisser la demande interne et détruire massivement des emplois.

Lire la suite...
 
Pour inverser la courbe du chômage, il faut d’autres choix !
thSans surprise les chiffres du chômage ne sont pas bons. L'embelie du mois d'août n'était due qu'au bug des radiations et la réalité est à la hausse du chômage. Le nombre de demandeur d'emploi inscrit à Pôle-Emploi en catégorie A s'établit à 3 295 700 en France métropolitaine fin septembre 2013. Ce nombre est en hausse de 1,9% (+60 000)Lire le tract
 
TRAVAIL DU DIMANCHE : INUTILE ET NEFASTE ! AUGMENTEZ LES SALAIRES !

dimancheUn vif débat s’est engagé suite à la condamnation de plusieurs grandes enseignes sur les ouvertures du dimanche.

En région Île-de-France, ce débat prend une dimension particulière, car avec  13 millions d’habitants la région représente un enjeu particulier, tant sur les questions de consommation, mais aussi, conditions de vie et de travail, accès aux loisirs, à la culture…Il est évident qu’en la matière, la région Île-de-France sert de laboratoire d’expérimentation pour une généralisation de la remise en cause du droit du travail.

La CGT Île-de-France, considère que le débat sur la « liberté de travailler » le dimanche est un prétexte qui vise à cacher la nécessité d’apporter de vraies réponses aux salariés du commerce par de véritables augmentations de salaires, et améliorations des conditions de travail. Les moyens existent pour satisfaire les revendications (exemple : en 2012, Leroy Merlin a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards !).

Lire la suite...
 
Journée d’action du 10 septembre Une journée de mobilisation qui va compter !

La mobilisation de 370 000 salariés dans près de 200 rassemblements et manifestations, ce jour, démontre que les salariés et une majorité de la population de notre pays refusent une capitulation face aux exigences des marchés financiers qui veulent affaiblir, puis détruire notre système de retraite par répartition. La mobilisation d’aujourd’hui vient confirmer les sondages d’opinion de ces derniers jours pour exiger une autre réforme. Elle contredit l’échec annoncé par les défenseurs de cette réforme.

Les salariés ne se résignent pas à la baisse des pensions et à l’allongement de la durée de cotisations.

Lire la suite...
 
A peine l'Accord ANI définitivement validé, une entreprise a aussitôt annoncé la fermeture de l'entreprise grâce à la procédure allégée de licenciements...

ani2Signé par la CFDT, la CGC, la CFTC, l'ANI, c'est ça:

 

Extrait de Médiapart.fr

Dans le Puy-de-Dôme, une salariée explique : « Si on m'avait expliqué ce que signifiait l'Ani, j'aurais été de toutes les manifestations comme pour les retraites en 2010. » Marie pleure en se mordant les doigts. Elle ne connaît « rien au droit du travail », n'a pas fait d'études. Lorsqu'au printemps dernier, les détracteurs de l'accord national interprofessionnel dit de « sécurisation de l'emploi » ont appelé les salariés à manifester dans toute la France contre ce texte qualifié de « casse sociale », cette ouvrière de la papeterie Elba à la Monnerie-Le-Montel dans le Puy-de-Dôme, ne s'est pas sentie « concernée ». Non syndiquée, en CDI depuis trente ans dans une entreprise en bonne santé, elle n'a pas jugé bon d'aller protester contre « ce cadeau de la gauche au Medef »...

...Ce n'est que ce lundi 8 juillet qu'elle a réalisé « la tragédie » que représente pour elle ce texte devenu loi le 14 juin dernier, après le feu vert du Conseil constitutionnel. Et notamment le décret qui bouleverse la donne en matière de licenciements économiques collectifs. Lorsque son patron, le groupe Hamelin, leader de la papeterie de qualité, a annoncé, à quinze jours des vacances, qu'il allait rayer de la carte dès le mois d'octobre leur usine ainsi que deux autres sites en France, à Troyes dans l'Aube et Villeurbanne dans le Rhône, soit deux cents emplois sacrifiés.

Lire la suite...
 
Ryanair et les aéroports régionaux français menacés par Bruxelles

drapeau-europeenLes nouvelles règles européennes visent à faire disparaître d'ici à 10 ans les aides publiques aux aéroports et aux low cost. Plusieurs aéroports régionaux français pourraient être menacés de fermeture. Ryanair risque de voir se tarir le robinet des aides financières des aéroports régionaux.

Ryanair a décidément du souci à se faire pour son modèle économique. Après sa condamnation pour travail dissimulé en France, la compagnie irlandaise risque de voir se tarir le robinet des aides financières des aéroports régionaux. Assaillie de plaintes contre les sommes versées par les aéroports à Ryanair – notamment d'Air France – la Commission européenne s'apprête en effet à durcir la réglementation actuelle sur les aides publiques aux compagnies aériennes et les aéroports régionaux. 

Lire la suite...
 
Le TGI de Bobigny déboute la direction de SWISSPORT CARGO

swissportLa direction de SWISSPORT CARGO est confrontée à un mouvement de grève déterminé de la part des salariés de Roissy, dont la majorité est en lutte, depuis le 27 septembre 2013, pour l'augmentation des salaires, l'amélioration des conditions de travail et l'application de la convention collective du personnel au sol des entreprises de travail et de transport aérien.

Depuis plus d'un mois, la direction tente de démoraliser les grévistes. Elle refuse toute ouverture de négociation. Elle fait appel à la police qui se rend régulièrement sur le piquet de grève, sans qu'un quelconque méfait ne soit commis. Puisque rien n'y a fait jusqu'à présent, SWISSPORT CARGO a monté de toute pièce une procédure de référé demandant au juge d'ordonner l'évacuation des grévistes au motif que la grève serait illicite en absence de dépôt de revendications préalables ; que les grévistes auraient vandalisé les locaux ; que les grévistes auraient entravé la liberté du travail. N'ayant pas peur du ridicule, la direction de SWISSPORT CARGO a par exemple déclaré au juge que la tente installée par les grévistes et qui les abrite depuis un mois entraverait la circulation des camions, alors que celle-ci se trouve à l'extérieur des voies de circulation.

Lire la suite...
 
Swissport Cargo Roissy-Charles de Gaulle Quatre semaines et demi de grève pour les salaires

swissportSoutenus par leurs syndicats CGT, CFDT et FO et par l'union locale CGT de Roissy, plus des trois quarts des salariés de la société suisse de fret aérien Swissport, implantée sur la plate-forme aéroportuaire de Roissy, mènent une grève depuis quatre semaines et demi. « Nous réclamons une revalorisation de tous les salaires, le retour des tickets restaurants et la mise aux normes des locaux communs qui ne disposent pas d'une hygiène correcte et d'un matériel approprié », explique Hacène Hachemi, délégué CGT.

Voir la vidéo
 
Les transporteurs aériens français dénoncent l'inflation des charges aéroportuaires

adpLes compagnies aériennes françaises ne veulent plus supporter le train de vie des aéroports et en particulier celui d'Aéroports de Paris dont les redevances ont fait un bond de 15% en quatre ans. La FNAM, le SCARA et même le ministre des transports tirent le signal d'alarme.

Le mois prochain se réunira une commission consultative chargée de se pencher sur la partie régulée des tarifs aéroportuaires. Un sujet désormais très sensible dans la mesure où il joue un rôle d'importance croissante dans le manque de compétitivité du transport aérien français. Un premier cri d'alarme a été lancé par le Scara, Syndicat des compagnies aériennes autonomes, relayé par la Fnam, Fédération nationale de l'aviation marchande. Dans un cas comme dans l'autre, le ton est dominé par l'inquiétude. Et, une fois n'est pas coutume, dans ce contexte de grande nervosité, l'occasion est donnée de citer le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, qui demande « de rééquilibrer la richesse que génère et transport aérien et qui va plus aux aéroports qu'aux compagnies aériennes ». Vaste débat, dont on peut s'étonner qu'il n'ait pas pris corps plus tôt.

Aéroports de Paris abuserait-il de sa position de quasi monopole ?

Lire la suite...
 
Travail dissimulé : Ryanair condamné à payer plus de 9 millions d'euros

ryanairLa politique du bas prix coûte cher à Ryanair. Le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence vient de condamner, mercredi, la compagnie aérienne irlandaise à payer plus de 9 millions d'euros de dommages-intérêts aux parties civiles pour avoir enfreint le droit social français à l'aéroport de Marseille. Parmi les plaignants figurent l'Urssaf, Pôle , la Caisse de retraite et des des personnels navigants.


Lire
 
Ciel Unique 2+

controleurLe Ciel Unique est le nom donné aux règlements européens dont l'objectif initial est d'assurer une continuité de l'espace aérien en Europe. La Commission européenne s'apprête à proposer une nouvelle mouture de ce règlement qui impose une régulation économique drastique du contrôle aérien. Deux paquets de règlements européens dits « règlements Ciel Unique » ont déjà été proposés puis validés par le Parlement Européen. L'argumentaire de la Commission n'a pas changé depuis le premier règlement : il faut arrêter d'avoir des avions qui tournent en rond avant de traverser des frontières. Cela fait des années (et bien avant la création de la Commission Européenne) que les avions ne tournent plus aux frontières mais il s'agit là d'un prétexte pour imposer une réduction du nombre de prestataires de services de contrôle comme la DSNA (une des directions de la DGAC).

Lire le tract
 
Lufthansa : La grève massive a permis d’arracher de 3 à 5,2% d’augmentation

lufCe ne devait être selon les termes consacrés outre-Rhin qu’une grève d’avertissement mais elle avait cloués au sol les avions de la première compagnie aérienne européenne lundi 29 avril. A l’appel de leur syndicat Verdi, plus de 12.000 grévistes s’étaient mobilisés dans le cadre des négociations sur les salaires.

Premier résultat, le 1er mai on a appris que Verdi et Lufthansa ont signé un accord salarial prévoyant une augmentation allant de 3 à 5,2% des salaires. L’accord porte sur une durée de 26 mois concerne les 33 000 salariés du groupe. Pour les employés des filiales Lufthansa Systems, Technik et Cargoet l’augmentation sera de 4,7%, ceux de Lufthansa SA, toucheront quant à eux une augmentation de 3% tandis que les primes d’apprentissage vont croître de 5,2%.
Verdi réclamait une hausse de salaire de 5,2% sur douze mois pour tous.

"Le résultat des négociations est à mettre sur le compte de la combativité des salariés et de leurs importants mouvements de grève", a souligné Christine Behle, membre de la direction du syndicat, citée dans un communiqué.

Lire
 
Grève chez Lufthansa, annulation de la quasi-totalité des vols

lhLe syndicat des services Verdi a appelé à une grève d'avertissement dans dix aéroports allemands, dont les deux principaux hubs de Lufthansa, Francfort (ouest) -premier aéroport allemand et troisième européen- et Munich (sud), Hambourg (nord) ou encore Düsseldorf (ouest). Verdi a justifié la grève par l'échec des négociations menées depuis fin février. Le syndicat majopriatire parmis le personnel au sol demande une augmenattion de l'ordre de 5 % sur 12 mois alrs que LH ne propose que 0, 5%.


Lire le tract
 
Bilan économique des base provinces

base

 

Air France tire les premières conclusions des bases provinces mais avant de faire cette états des lieux partiel puisque le bilan ne sera fait qu'en septembre 2013, voyons qu'elles en ont été les conséquences pour les filliales.

 

 

Lire le tract
 
4 avril 2013 : Tous devant le Ministère des Transports !

egalite

Nous réclamons :

  • La mise en œuvre d’autres choix stratégiques et de développement dans les entreprises du Transport
  • La mise en œuvre d’un « Statut unifié des salariésdu transport » sur la basedes dispositions les plus favorables
  • L’abrogation des lois restreignant le droit de grève.

 

Lire le tract